Conduire sa vie avec lucidité

Par David Ciussi

Il ne suffit pas de combattre les anciennes habitudes, il faut en inventer de nouvelles.

La Vie vous a donné la main, alors prenez-la !

La prendre, c’est désirer ne pas rester dans la morosité et l’immobilisme ; c’est réussir à développer sa créativité

et faire renaitre le plaisir d’apprendre, c’est-à-dire de passer de l’acte inconscient instinctif et réactif du « subir notre vie »,

à l’acte intelligent et évolutif de « la conduire avec lucidité ». 

 

Vivre sur le pilote automatique

 

Nous possédons tous une banque d’informations composée de l’hérédité de l’espèce et de la mémoire instinctive. Survivre, c’est retenir les modèles de survie, les trajets empruntés et vérifiés des centaines de fois. Ce sont nos habitudes, nos autoroutes neuronales bien gravées qui fonctionnent de façon automatique. Ce sont des trajets réutilisés encore et encore et qui semblent sans danger. Mais s’ils sont bénéfiques pour retenir et alimenter notre mémoire fonctionnelle, ils peuvent rapidement nous piéger. 

 

Nous en venons à subir cette loi mentale devenue automatique, gravée, non consciente. Elle nous mène par le bout du nez, car on ne se rend plus compte de nos comportements. Le passé n’est pas digéré, le présent n’est pas intéressant et le futur s’annonce difficile. Le cerveau invente alors des choses qui n’existent pas, des mirages, des illusions, des peurs imaginaires, voire de la folie. Certaines projections récurrentes ont la vie dure, car les trajets imaginaires sont devenus des chemins de croix. 

 

Le cerveau cherche obstinément des choses qui ne sont pas là comme projet d’action ou de satisfaction, masquant ce qui est réellement sous nos yeux. Il n’y a plus d’intégration individuelle intériorisée, il n’y a que des peurs, des doutes, des échecs.

Il n’y a plus l’énergie pour désirer s’affranchir et se libérer du passé. Il a l’ignorance de notre nature profonde qui fait en sorte que la créativité infinie qui est en nous ne peut plus croitre. Un évènement négatif survient et on l’envisage comme une punition, on s’enlise dans le problème plutôt que de le voir comme un moyen de grandir.

 

Voir plutôt que penser

 

Ne rajoutez rien à la réalité, prenez seulement du recul par rapport aux évènements. Soyez dans le « voir » plutôt que dans le « penser ». C’est fondamental, sinon vous allez penser que vous faites arriver les choses. Vous allez agir en fonction d’une projection et non pas en vous appuyant sur les faits, car vous les aurez interprétés et là, agissant à partir de vos peurs et inhibitions, sans recul ni lucidité, vous allez créer et répéter ce que vous craigniez.

 

Faites quelque chose de nouveau, sinon vous n’avez pas d’avenir !

 

Le défi est de transformer les défis du quotidien en propositions pédagogiques, plutôt que de répéter à l’infini les mêmes expériences psychologiques. Pour se transformer et diriger notre vie de façon autonome, il ne suffit pas de combattre les anciennes habitudes limitantes, il faut en inventer de nouvelles pour se transformer, se remettre en question.

La créativité s’exprime dans l’innovation, la nouveauté, l’invention, l’ouverture d’esprit, la guérison, mais aussi dans le changement et le renouvellement de l’ancien. Accompagnez la roue qui tourne. Soyez gourmands de la vie. Désirez-la !

 

Clairvoyance et confiance

 

Appuyez-vous sur votre nouvelle expérience d’homme et de femme libre pour agir et gérer les évènements. La clairvoyance vous aide à peser sur le clignotant rouge au moindre danger. Faites confiance à « votre petite voix intérieure » pour éviter les pièges.

En vivant consciemment cette loi universelle, vous pouvez faire de votre vie une aventure passionnante !