En Retour...

Vous trouverez sur cette page

des retours reçus par David de lecteurs de son livre

"Pratiquer l'instant présent"...

Marie-florence :

LES CONCEPTS CLES : 

De nombreux concepts sont développés, avec toujours en toile de fond l’instant présent. Ils pourraient être répertoriés de la manière suivante : 
- Les facteurs de risques : la peur, le stress, la culpabilité, la pensée mentale ruminante, la pensée-réaction, la manipulation de l’égo, le suicide. 
- Les facteurs de prévention : le lâcher-prise, la pensée-action-satisfaction, la sagesse, le bonheur, l’humour, la guérison, la méditation consciente, la paix. 

Toutes ces notions sont développées au travers des différentes étapes de notre vie qui sont l’enfance, notre vie trépidante d’adulte, notre vie en couple, la vieillesse, la maladie. 
Nous choisirons de développer les concepts-clés suivants : 
- La pensée-action-satisfaction s’oppose à la pensée-réaction : 

« Elle unifie et nous rend présents ». Elle est source de créativité, c’est un « pensée consciente ». L’action nous permet d’évoluer de manière positive en temps réel. Alors que la pensée-réaction « divise et crée la souffrance », c’est une « pensée mentale ». 
- Le stress : 

C’est le lot quotidien de la majorité de la population, il peut avoir de conséquences néfastes telles que l’irritabilité, les maladies psychosomatiques. Donc c’est un facteur favorisant de souffrance physique et psychologique. Nous devons donc mettre en oeuvre les moyens de le combattre en trouvant le « juste équilibre », en prenant du recul, et en ayant confiance en soi.

LA CRITIQUE DE L'OUVRAGE : 

Ce recueil de chroniques est très enrichissant, la notion d’instant présent fait le lien avec toutes les notions abordées. La redondance est donc profitable. Les témoignages et les entretiens renforcent et illustrent les propos de Mr Ciussi en toute simplicité, avec sagesse, paix intérieure et bienveillance. En un mot je suis fan ! 


De part ma sensibilité, et mon parcours professionnel, j’adhère à cette volonté d’apprécier la vie et ses bonheurs simples à chaque moment. En effet, en E.H.PA.D. la fin de vie fait partie du quotidien, l’instant présent y prend tout son sens. Je rejoins l’auteur en ce qui concerne la relation avec la personne âgée : l’accompagner avec empathie est tellement nécessaire pour le résidant et pour le soignant. 
Vivre dans l’instant présent, ici et maintenant est un privilège, mais c’est aussi un défi de chaque jour, car à tout moment nos peurs, le stress,…, peuvent nous parasiter. De plus, nos responsabilités professionnelles et familiales nous poussent à organiser, anticiper nos vies, avec le risque d’en oublier l’essentiel.

Christine :

Cet ouvrage présente une éthique de vie qui permet de se dégager des carcans emprisonneurs liés à notre société moderne.

L’auteur utilise un ton enjoué, alternant l’utilisation à profusion du nous (qui l’implique directement dans les chroniques où il nous fait bénéficier et partager son expérience, son vécu) avec des conseils au lecteur, à travers une forme cette fois plus impérative. Le lecteur se sent toujours impliqué, il a l’impression que l’auteur lui tend la main pour l’accompagner sur le chemin de la lucidité et de la liberté, en apprenant l’immédiateté. 

Certains articles sont présentés avec des questions réponses, qui donnent l’agréable impression de discuter directement avec l’auteur.
Le risque est malgré tout que certains se sentent étrangers, imperméables à certains concepts ou points de vue, parce qu’ayant des difficultés à les appréhender, ou à cause de vécus présentés jamais approchés ou expérimentés.
L’ouvrage a le mérite de proposer deux modes d’entrée : l’approche peut se faire par intérêt pour une thématique choisie dans le sommaire, ou plus globalement, en lisant l’ensemble de l’ouvrage pour découvrir et expérimenter l’approche de la vie proposée par l’auteur.

Je recommanderai donc cet ouvrage aux personnes qui souhaitent aborder leur existence sous un nouveau jour et désireuses d’apprendre à se dépasser.

Mélanie :

BUT DE L'OUVRAGE : 

 

 

À travers son livre, David CIUSSI tente de nous réconcilier avec les contraintes et difficultés du quotidien. 

 

Il nous emmène sur des chemins de remise en question de soi, de confrontation avec des attitudes et des réactions que nous avons l'habitude d'emprunter tous les jours. Il nous expliqueen quoi ils sont néfastes et nous empêchent d'accéder au bien être et d'avancer sur le chemin de la sérénité. En nous mettant face à des situations, chacun est susceptible de se reconnaître et d'en comprendre le mécanisme afin de l'enrayer avant qu'il ne prenne trop d'ampleur.Ce qu'il tente de nous transmettre, est le fruit de nombreuses rencontres, voyages et réflexions qu'il a pu faire tout au long de son parcours. C'est avec passion qu'il nous communique ses petites choses et réflexions faites pour apprécier chaque instant que nous vivons. Il est au final un mode d'emploi de tous les jours afin de rendre notre quotidien un peu plus serein, c'est à dire être en paix avec soi même et avec les autres.

LA PROBLÉMATIQUE : 

 

 

Comment faire comprendre au lecteur que tout ce que nous vivons est un plaisir de chaque instant ? Que le bonheur est à la portée de tous si on ne se laisse pas submerger par des pensées
abstraites et négatives « du passé qui n'est plus ou du futur qui n'est pas encore » ?
Les chemins sont fait d'impasses, que le lecteur va devoir identifier afin de mieux les dépasser.

LA CRITIQUE : 

 

 

« Pratiquer l'instant présent ». Pourquoi écrire un livre sur un moment si furtif, si temporaire et tellement abstrait. Voilà la question que l'on peut se poser. Nous ne prenons pas assez le temps de prendre conscience du mot « présent ». Avec le rythme des études, nous sommes plus souvent dans le futur (les examens qui arrivent à la fin de l'année) que dans le présent. On planifie nos révisions, on se fixe des objectifs à atteindre, on se projette déjà dans le stage à réaliser. Mais à force de vouloir anticiper sur ces choses là, peut être en oublie t-on de vivre dans cet « instant immédiat ». Comme le dit David Ciussi « tout est possible dans l'instant présent », et c'est cela qu'il ne faut pas perdre de vue. On devient alors libre de toutes ces pensées qui compliquent notre quotidien, qui font que l'on stresse, que l'on angoisse et au final qui font que l'on avance pas.

 

A travers différents thèmes abordés, le stress, la culpabilité, la relation de couple, l'humour, tous les lecteurs issues de tous les publics sont susceptibles d'être concernés. Il est d'ailleurs desuite interpelé par un état des lieux de sa situation avec « Au fait, Qui êtes vous ? Que vous manque t-il ? Qui sommes nous ? ». L'auteur en appel déjà à une remise en question de soi.
On pourrait compléter cet ouvrage avec « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules» de Philippe Delerme. Ces deux livres ne sont au final pas si loin l'un de l'autre.
L'instant présent, cette prise de conscience que ce que l'on est en train de faire est un émerveillement, une découverte, est comparable à la première gorgée de bière que l'on boit lorsque l'on a très soif. Comparable au fait de se glisser dans un lit aux draps moelleux et doux, de créer une ambiance « cocooning » dans sa chambre tout en lisant un livre le dimanche soir avant la reprise de la semaine, de déguster un plat qui sent bon et éveille les papilles, de se retrouver en famille à la fin de la semaine, de revivre des moments rappelant notre enfance. L'enfance, thème souvent abordé et qu'au final bon nombre d'entre nous négligeons. Il faut « apprendre à réapprendre ». Nous sommes aveuglés par tout ce qui nous entoure jusqu'au point d'en oublier ce que l'on est. 

 

 

 

L'épanouissement de soi est au final de ressentir une satisfaction immense en réalisant de petits gestes insignifiants. 
C'est d'affronter la vie, surmonter les barrières qui nous feront obstacle car si nous sommes ici, c'est qu'avant nous nos parents, nos grands parents l'ont fait, et nous nous
devons de le faire pour les générations futures. Pour cela, David CIUSSI met à notre disposition des outils tels que : le dépassement de soi, le silence, l'humour, le lâcher prise afin de nous aider à surmonter les épreuves et d'en sortir plus fort.

En conclusion, ce livre est un guide d'accompagnement dans la vie de tous les jours afin de faire face à toutes les agressions que nous subissons tout au long de la journée. Par son discours
touchant et affectueux, David CIUSSI se confie à nous à travers des chroniques, des poèmes, qui donnent de la légèreté et un soupçon de poésie à la lecture. Il ne nous dicte pas ce que nous devons faire ou ne pas faire, ce qui est bien ou ce qui est mal, il ne porte aucun jugement. Car ce que l'on doit retenir c'est d'accepter qui on est, pour vivre en paix avec soi même et avec les autres. 
Il n'est pas de ces livres que l'on lit et puis que l'on range sur une étagère. Il est de ceux que l'on laisse à porté de main, sur la table de nuit, sur le coin d'un meuble, afin d'en lire un passage un peu tout les jours en se fixant pour objectif d'y penser tout au long de la journée. Peut être est ce là le début de la pratique, faire de ce livre un petit plaisir d'un instant ?

Alisée :

BUT DE L'OUVRAGE : 

L'objectif poursuivit par cet ouvrage est de nous apprendre à vivre chaque instant, à aborder la vie avec étonnement et émerveillement afin de remédier à nos peurs, nos souffrances, nos
difficultés. L'auteur a conscience de la difficulté du monde qui nous entoure, de la mondialisation, de la standardisation et nous apprend à travers ces petits bouts de chapitres à se dépasser, se transformer pour arriver vers l'autonomie et la liberté. Ce livre nous permet d'apprendre à nous défaire de nos illusions, nos pensées, nos idéaux. Nous sommes trop souvent leurrés par le monde d'aujourd'hui. L'auteur nous dévoile la magie du moment présent, et nous aide à découvrir les périodes heureuses de la vie et de l'existence.
Au travers de ce récit est véhiculé des exercices, des moments de méditation afin d'apprendre à chacun d'entre nous de retrouver le goût de la vie.


David Ciussi, nous propose une démarche basée sur l'instant, envisagée comme un continuum. Le présent demeure alors la seule réalité qui existe réellement dans notre univers physique ! C’est donc en se recentrant dans l'instant présent sur son corps et ses émotions, sans interroger sa mémoire ou sans « penser son futur », que l’on va obtenir le recul nécessaire pour examiner sereinement la situation, ce qui se passe exactement en nous.

(suite Alisée) 

LES THÉMATIQUES : 

Au travers de cet ouvrage de nombreuses thématiques sont présentées. Nous retiendrons alors, les principales :


– La connaissance de soi, au delà des rêves, de l'enfance, de la société de consommation. Se connaître, c'est apprendre à réapprendre.


– L'épanouissement de soi par le lâcher-prise. Il faut arrêter de penser négatif, et apprendre de ses erreurs : « l'apprentissage du lâcher-prise se fait par son témoignage ». Pour dépasser
ces durs moments de la vie quotidienne, il faut alors faire le lâcher-prise mental qui permet le dépassement.


– Le dépassement de ses peurs, de ses souffrances dans le but de pratiquer l'art et la joie de l'instant.


– Le stress est un phénomène inhérent de notre vie. Parvenir à sa libération demande l'utilisation de plusieurs remèdes (trouver le juste équilibre, ménager son corps et son esprit…)


– Ego, culpabilisation, manipulation. Tous les hommes son parasités par des pensées, c'est pourquoi il faut apprendre et être conscient de ces pensées.


– Les mécanismes de la pensée. « Vivre l'instant présent, c'est faire la différence entre l'instant présent et l'instant pensant en prenant conscience du mécanisme de la pensée ». Il
existe deux types de pensées, mais pour apprécier la vie il faut choisir la juste pensée, celle qui incarne la vérité simple sans pourquoi.


– Le tout-ici et tout-en-soi est une façon d'aborder le lien avec l'univers et l'opposition avec le temps.


– L'intelligence créatrice de la vie : le bonheur. Le bonheur est présent partout il suffit de s'ouvrir à l'émerveillement vers le monde.


– La relation de couple est une pratique de l'instant présent qui est basée sur la communication et la connaissance de soi. Ceci nous permet alors une relation équilibrée.


– Fin de vie, mort et suicide. Cette peur de la mort est apaisée par le concept du continuum vers l'univers. Quant au suicide, en augmentation dans nos sociétés, est exprimé par des
signes de désespoir, de morosité, de dépression, de souffrance. La vie devient notre premier enseignement quand le sentiment de paix en soi est plus fort que celui du désespoir.


– La paix « ne descend pas au bout d'un parachute, elle vient de nous ». La seule paix où nous pouvons avoir une influence directe, immédiate est la nôtre.


D'autres thématiques sont véhiculées par cet écrit : la sagesse, l'art, la guérison et la santé, le métier de parents, la mémoire, la spiritualité….

LA PROBLÈMATIQUE : 

Pratiquer l'instant présent est une formulation qui ne peut s'appliquer tout le temps. Au travail ou au cours d'autres instants, nous pouvons parfois ne pas vivre au présent au vue des différentes réalités et des activités qui jaillissent de la vie. Mais pourtant, quelques manipulations de notre corps, de notre esprit nous permettent d'y arriver. Comment vivre la vie en direct dans le principe de la découverte, de l'étonnement, de l'émerveillement au cours de chaque instant qui passe? Comment surmonter le défi de la vie sans ces pensées contradictoires et vivre dans la paix? Comment vivre au présent, vivre ses émotions, vivre l'être que nous sommes?

LES CONCEPTS CLÉS : 

Le dépassement : 

La vie nous confronte tous les jours à des situations imprévues, à des difficultés face à cette dure réalité. En tant qu'être humain nous avons tendance à nous réfugier dans des pensées passées. Ce phénomène ramène l’être à la pensée et est incapable par principe de saisir la réalité de l’être qu’il réduit à une image irréelle, à une simple représentation. Nous nous réfugions dans des pensées que l'on ne peut démêler, en imaginant le pire. Pour surmonter ces difficultés nous allons dépasser ces pensées. Le dépassement est le fait de se servir des obstacles imprévus comme tremplin pour se dépasser et rebondir. Le dépassement permet d'aller au delà des limites grâce au choc du traumatisme. Il s'inscrit alors dans l'instant présent car nous allons mettre en place une tactique face à la situation d'urgence émergente.

Le stress : 

Le stresse, tu stresses… tout le monde stresse! C’est un phénomène indispensable à l’adaptation de notre organisme aux contraintes extérieures. Le problème est l’excès de stress, et notre mode de vie y contribue et peut entraîner toute une série de désagréments parfois sérieux.


Le stress se manifeste au niveau du corps physique, émotionnel et comportemental. Les causes du stress varient en fonction des individus, toute situation jugée physiquement, psychologiquement ou émotionnellement « difficile » peut engendrer un stress.
Pour remédier à ce stress, on doit adopter certaines pratiques:
– Trouver le juste équilibre;
– Prendre du recul face aux pensées irrationnelles car ces pensées génèrent le stress et se créent sur une perception faussée de la réalité immédiate;
– Avoir confiance en soi et refouler l'image négative que nous avons de nous. Ce principe permet alors d'affronter la dure réalité de la vie quotidienne avec plus d'aisance et d'efficacité;
– Ménager son corps et son esprit.

La culpabilité : 

Le jugement que nous avons sur nous-même et le sentiment d'échec amènent à faire émerger la culpabilité, le poison de l'âme et de la relation. Psychologiquement, le sentiment de culpabilité est illustré par l'exemple de l'enfant. Pour marcher l'enfant procède par essais, erreurs et modifications : il expérimente. Les parents vont servir

« d'enseignants ». Il arrive un moment où l'esprit de la découverte est fini et l'enfant se culpabilise : l'expérimentation perd sa place. Ainsi, la notion d'expérimentation est inculquée par la religion. D'un point de vue de la sagesse, il faut profiter de chaque instant présent au lieu de s'identifier à chaque jugement qui nous entoure.

L'égo : 

Par définition, l'ego est la représentation et la conscience que l'on a de soi-même. L'ego voile et divise la conscience d'être. Tous les humains vont développer des pensées mentales parasitées qui sont des mémorisations culturelles, des pensées sauvages. Il faut alors être conscient de ces pensées.
L’égo va aussi voiler la conscience par l’intermédiaire des sens : on ne regarde pas on voit, on écoute pas on entend.
L'égo va vouloir prendre le pouvoir sur la réalité. L'ego serait la représentation fausse qu'un individu se ferait de lui-même, de voir les choses complètement différentes. Face à ce concept,
l'auteur nous rappelle qu'il ne faut pas oublier de rester dans la découverte et la curiosité en apprenant par soi-même.

Le processus de la pensée : 

Pour que l'homme accède au paradis terrestre, il doit faire la distinction entre conscience pure et pensée objectivée. Pour revivre l'étonnement, il suffit de prendre conscience que vous êtes là, à chaque instant et de faire émerger la pensée saine. Ainsi, cette pensée lui donne le pouvoir de savourer et apprécier la vie.


De plus, vivre cet instant présent c'est « faire la différence entre l'instant présent et l'instant pensant en prenant conscience du mécanisme de la pensée ». Prendre conscience, c'est vivre l'instant présent.
Il existe deux types de pensées qui s'opposent l'une à l'autre : la pensée action et la pensée réaction.
La pensée action nous permet de vivre dans l'action, le réel, le présent, et fait aboutir à ce qui a été pensé. C'est une pensée créatrice. Quant à la pensée réaction, elle nous empêche d'avancer car elle divise et crée la souffrance. Elle nous coupe du présent et s'intériorise dans le passé ou le futur.

Le corps : 

Le corps est le pilier architectural sur lequel repose tous nos organes. C'est aussi le seul instrument qui nous permet d'être juste dans l'action et d'être dans le présent. Le corps ne ment pas, il est toujours juste et vrai face au monde d'aujourd'hui. Il faut voir notre corps comme une merveille, un cadeau car il nous permet la relation avec le tout. Prendre soin de son corps est un principe essentiel pour vivre et savourer chaque instant présent.


Cependant, le corps à une ennemie redoutable : les pensées parasites! Comme le corps ne sait gérer que le réel ces pensées entrainent un décalage entre ce que le corps voit et ce que nous pensons. 
Ceci démontre alors, l'importance de prendre soin de notre corps, de vivre en paix et dans la sagesse. Le meilleur moyen pour y parvenir c'est l'écoute de son corps et savoir reconnaître les moments de souffrance et de douleur physique.

La santé et la guérison : 

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social. En somme, la santé c'est quand tout fonctionne bien, que tout ronronne, corps comme mental. Les symptômes sont alors les avertisseurs de ce déséquilibre. Certains symptômes interfèrent dans l'individu (douleur physique, souffrance psychologique, … ). Pour remédier à ce déséquilibre, il faut considérer ces signaux comme des signaux d'alerte en les regardant, en les traversant, en les reconnaissant pour ce qu'ils sont. Être en bonne santé, c'est alors trouver l'équilibre au niveau du corps, des émotions, des pensées et de l'esprit. La guérison passe alors par ces différents principes.

L'instant présent : 

L’instant présent désigne ce qui se tient entre le passé et l’avenir : l’instant immédiat. Vivre l’instant présent garantirait une vie satisfaisante par opposition à « vivre dans le passé » ou « s’inquiéter de l’avenir ». Le passé n’existe plus, l’avenir n’existe pas encore. Seul existe le présent. La vie nous offre des cadeaux tous les jours, acceptons les choses comme elles se
présentent à chaque instant. Il faut apprécier chaque instant même les derniers moments. Il faut embellir l'instant plutôt que vouloir le changer. Il ne faut pas chercher à nous inventer une autre vie mais traverser ce que la vie nous présente.

LA CRITIQUE DE L'OUVRAGE: 

Le manière générale, j'ai apprécié cet ouvrage car il aborde une thématique au coeur de nos préoccupations : vivre en paix, sans souffrance, vivre au présent. Il m'a permis de consolider mon apprentissage au niveau méthodologique. J'ai adoré la profondeur des thèmes abordés, ce livre est un véritable concentré de sagesse et de poésie. Le lien chronologique entre les différents chapitres est cohérent et permet une fluidité dans la lecture. Le lien établit entre ces notions, qui est centré sur l'instant présent, rompt toute monotonie. Le concept de l'instant présent est abordé très précisément, en intégralité, débutant par l'enfance et s'achevant par la mort. L'auteur fait une description complète du concept. Cette façon d'aborder le sujet est très pédagogique, didactique et enrichissante pour le lecteur. 
Ce livre est très intéressant de par la qualité du langage utilisée : clair, concret, vivant, représentatif et accessible pour un grand nombre de lecteur.
Au travers de ces quelques pages, j'ai apprécié la dimension de comparaison de l'émerveillement et de la découverte avec celle de la nature (la glycine, l'odeur des fleurs, papillon et chenille…). Je trouve cette représentation très réaliste car ce sont des choses simples qui font rejaillir à chaque instant de bons souvenirs. Il faut juger bon, agréable les plaisirs que nous offre la
nature. Appréciez la simplicité, laissez la société de la performance et de la mondialisation de côté pour goûter au plaisir de la vie.
Le chapitre « Le bonheur me suivait partout… » et le poème « Libre comme le vent » ont retenu toute mon attention. La découverte du bonheur est traitée comme une astuce, un secret qui se découvre à chaque instant présent. Le bonheur est le chemin et non la ligne d'arrivée. Je trouve cette approche très poétique, juste et représentative.
La photographie présente sur la page de garde est en accord avec le thème véhiculé dans cette compilation d'articles. Cette photographie image plusieurs concepts comme la sagesse, la
découverte, la paix, l'instant présent. Concernant le concept de l'instant présent, il n'est pas évident de mettre en application les enseignements de l'auteur dans notre vie quotidienne. L'auteur est conscient que c'est un apprentissage qui ne se fait pas du jour au lendemain mais qui se fait sur des années. Dans notre société il n'y a pas beaucoup de place pour le repos mental et physique, la connaissance de soi, de son corps et de son esprit, l'écoute et la communication.
Cet ouvrage présente quelques redondances, notamment entre le témoignage de la page 67 et 117. Les deux paragraphes sont similaires, ils reprennent les mêmes termes. Pour moi, c'est le seul point négatif qui émane de ce livre.
Pour conclure, ce récit apporte une dimension moderne. Il est très bien argumenté et illustré car il apporte quelque chose de nouveau. Il fait participer le lecteur au travers des exercices et des réflexions.
De plus, cette approche de la vie, ces moments d'apprentissage, de découverte, d'émerveillement
sont des astuces que je pense utiliser dans ma futur vie professionnelle, notamment en tant que
Responsable Qualité. Je tire de ce livre un bon enseignement, utile et agréable que je ne manquerai
pas d'utiliser à chaque instant.